L’entretien d’embauche : Cas particulier des sociétés de placement et des cabinets de recrutement

Les conseils toujours valables

N’oubliez pas d’aller lire les conseils génériques sur les entretiens. Les cabinets de recrutement et les sociétés de prestation de service (au sens large) ont cependant un mode de recrutement particulier que je vais essayer de mettre en lumière ici.

Que cherchent-ils ?

Il faut bien savoir que ce genre d’entreprise ne fait rien de concret, mis à part de fournir à des entreprises le bon candidat au bon moment (pour les cabinets de recrutement) ou la compétence cherchée au bon moment (pour les sociétés de service).

La différence fondamentale entre la société de service et le cabinet de recrutement, c’est par qui seront embauchés les candidats. Pour une société de service, la personne est embauchée en propre par la société et sera ensuite placée chez un client, où elle sera facturée à la journée de travail. Tout l’intérêt de la société de service est donc de trouver des profils intéressants qu’ils pourront replacer sans trop de souci à la fin de la mission. Tant que vous travaillez pour eux et que vous êtes en mission, vous leur rapportez (copieusement). Dès que vous n’êtes plus en mission, vous devenez une charge. Si cette situation doit durer, vous devenez un handicap au développement de la société. Il faut en être conscient. L’intérêt pour le client d’une société de service est d’externaliser le personnel et donc d’avoir une flexibilité bien supérieure à ce que permet la loi en France. De plus, ceci permet de budgéter les frais de personnel facilement et évite les coups RH lors de la recherche d’un nouveau profil. Le risque est par contre d’externaliser également la compétence et donc de perdre la maîtrise du produit. Un des usages de plus en plus fréquent dans les sociétés de service consiste à n’embaucher un candidat que lorsqu’ils ont une mission en vue et que le client l’a signé (ce qui impose d’emmener un candidat en entretien chez un client en faisant croire que cette personne est déjà dans la société, ce qui est comme dirait un ami topologue, dans l’adhérence de la loi).

Un cabinet de recrutement au contraire, va se charger pour un client de trouver un candidat adapté. Il va facturer ce service (entre 15 et 25% du salaire annuel) lors de l’embauche du candidat par le client. Si le candidat part avant la fin de sa période d’essai, ces fees sont en général remboursées, ce qui vous vaudra de vous fâcher avec le cabinet à tout le moins… Bon à savoir quand on hésite et qu’on se pense protégé par la période d’essai.

Dans tous les cas, l’intérêt de ce genre de sociétés est de rencontrer un maximum de candidats et d’avoir une base de données la plus à jour possible et contenant un maximum de profils.

Comment s’adapter à ces sociétés ?

La particularité de ces sociétés est d’essayer de cumuler l’entretien RH et l’entretien technique en une heure. En général, les interlocuteurs seront de plus ou moins loin du domaine et feront donc mine de comprendre et d’être intéressé par tout ce que vous leur direz. Il ne faut cependant pas se leurrer : ils vont essayer de sonder votre personnalité, comme un RH, et ensuite, ils n’auront pas d’autre solution que de se baser sur les mots-clefs de votre CV pour essayer de les faire correspondre avec ce que demanderont leurs clients. La meilleure solution pour maximiser ses chances consiste donc à parsemer le CV de mots-clefs. C’est un des rares cas où un mensonge ne sera pas très grave, vu que quand votre CV sera envoyé chez le client, vous serez devenus experts de domaine que vous aviez noté comme “possession des bases”.

Attention, ce genre d’entretien est souvent assez stressant. Les interlocuteurs ont en général une heure stricte pour se faire un avis sur vous et n’ont pas le temps de faire de sentiments. Attendez-vous donc à vous faire tester en langues et aussi à recevoir des questions piège. En particulier, un commercial n’hésitera pas à lancer ce qu’on lui a dit être des questions piège sur le langage et ceci même s’il ne comprendra pas la réponse que vous ferez, mais juste pour juger votre attitude face à la question…

Prise de références

Une part essentielle du travail des personnes travaillant dans les sociétés de service ou les bureaux de recrutement consiste à se tenir au courant de l’ambiance dans une société, des opportunités, du turn-over et surtout à trouver des portes d’entrée pour contacter les personnes directement, pour avoir des références internes. Pensez donc que pour elles, la prise de référence s’avère souvent un passage obligé. Pensez donc à ne pas donner d’informations confidentielles et à ne pas trahir inconsciemment ce que vous pensez de vos anciennes sociétés. Dans ce genre de milieu, toute information se monnaie et vaut de l’or. Personnellement, je refuse dans les sociétés de service de communiquer des références lors d’un premier contact. La réponse type : “Bien sûr, j’ai des références, si vous êtes intéressés et souhaitez continuer le processus de recrutement, je vous les fournirai à ce moment là”. Ça permet de passer pour quelqu’un de sérieux qui connaît la valeur de l’information, mais ça peut parfois fâcher certaines personnes qui ne comprennent pas ce que vous avez à perdre. À vous de faire votre choix en toute conscience. Attention, certains milieux sont relativement petits et le réseau de connaissance des recruteurs est en général énorme : se fâcher avec quelqu’un n’est donc pas un incident à prendre à la légère.

2 thoughts on “L’entretien d’embauche : Cas particulier des sociétés de placement et des cabinets de recrutement

  1. Gbame Butler

    Suis Gbame Butler je viens par ce mot pour avoir plus de renseignement sur les entretiens. Etudiants en Master 2 en criminoilogie et en quête d’emploi, ces informations me seraient donc utiles. Merci

    Like

  2. bruce

    J’ai écrit ces pages il y a environ 10 ans, quand j’étais à la recherche de mon premier emploi. La plupart des informations sont toujours d’actualité, bie nque j’aie changé d’avis sur certains points (le fait de recruter au lieu d’être recruté fait changer de perspective). Je ne connais pas les détails de votre métier, mais la plupart des points référencées sur la page “générique” (cf le lien au début du billet) doivent s’appliquer.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s